Accueil Société

Bancs solaires interdits: «et pourquoi pas la cigarette?»

Le Conseil supérieur de la santé a présenté ce lundi un rapport concernant les bancs solaires. Pour l’organisme, le durcissement des règles et la sensibilisation ont montré leurs limites. Désormais on prône l’interdiction pure et simple.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 6 min

Cela fait un moment que les bancs solaires ne sont plus en odeur de sainteté dans le monde médical. Risques de cancer de la peau ou utilité discutable font partie des critiques régulièrement adressées au secteur. Le conseil supérieur de la santé a présenté ce mardi un rapport dans lequel il recommande au monde politique d’interdire la pratique.

« Une interdiction existe déjà au Brésil ou en Australie et en raison de la dangerosité de la pratique, la plupart des pays d’Europe se posent actuellement la question de savoir s’il faut réglementer d’avantage ou interdire. Nous prônons l’interdiction car l’information des clients et le durcissement des règles ne semblent pas avoir d’effet », explique le docteur Olivier Vanhooteghem, chef du Service de Dermatologie de la clinique Sainte-Elisabeth de Namur qui a participé à l’élaboration du rapport.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Renette Michel-julien, mardi 27 juin 2017, 17:52

    Je ne discute pas du bien fondé ou non de la mesure, mais, à force d'interdictions de toutes espèces, il sera plus simple de fournir aux citoyens, une liste de ce qui est encore permis. Vivent les pays en voie de "développement?" ou l'on est encore libre de beaucoup de choses interdites chez nous et dans lesquels on sait depuis toujours qu'il y a de la corruption au vu et au su de tout le monde, pas comme dans nos pays civilisés où l'on fait semblant de découvrir ces corruptions, concussions et autres synonymes de la chose.

  • Posté par Philippe Petrussa, mardi 27 juin 2017, 15:26

    Afin d'être équitable, une piste serait de moins rembourser les soins de santé aux gens qui ont pratiqué le banc solaire pour les maladies qui en découlent, de même que les soins liés aux maladies consécutives aux excès des fumeurs et alcooliques. S'il est vrai que les gens doivent avoir la liberté de s'empoisonner (et souvent les autres), la société à la liberté de ne pas payer pour ceux qui ne feraient aucun effort pour être en bonne santé surtout s'ils sont conscients des effets néfastes.

  • Posté par Vermeulen Gregory, mardi 27 juin 2017, 8:48

    Excellente idée ! supprimons le banc à cancer

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs