Accueil Société

Le retour au niveau 2 de menace est-il d’actualité?

Le vice-Premier ministre Kris Peeters déclarait ce week-end espérer que le niveau de menace puisse redescendre de 3 (« possible et vraisemblable »), à 2 (« peu vraisemblable ») pour permettre aux militaires de retrouver leurs activités normales. Un espoir qui se heurte à la réalité policière, selon Eddy Quaino, permanent CGSP-Police.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le retour au niveau 2 est-il d’actualité ?

Non. Le niveau 3 va persister. Lorsque l’on voit la répétition des actes terroristes, je ne vois pas comment on reviendrait rapidement à un niveau 2 et donc au retour des militaires dans les casernes.

L’armée demeure nécessaire pour suppléer

la police ?

La réalité, pour la police, demeure la même. Sur un cadre théorique de 13.500 agents de police fédérale, calculé au plus juste, il nous manque 2.500 agents pour pouvoir fonctionner. Le retour des militaires sur le terrain et à l’expertise qui sont les leurs s’avère impossible. Il faut résoudre le problème du manque d’effectif policier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs