Accueil Monde Asie-Pacifique

Un deal avec le Japon pour résister au camp protectionniste

L’Union européenne rêve de conclure les grandes lignes d’un accord de libre-échange avec Tokyo d’ici au sommet du G20 des 7 et 8 juillet à Hambourg. Le timing serait idéal pour résister au protectionnisme montant, notamment aux Etats-Unis de Donald Trump. Mais ce n’est pas gagné.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce serait le scénario idéal. Le « pitch » de rêve, espéré par les dirigeants européens mais aussi par les Japonais orphelins de leur Accord de partenariat transpacifique, conclu avec les Etats-Unis de Barack Obama (et dix autres pays de la zone Asie-Pacifique) mais coulé par le président Trump. Ce calendrier parfait consisterait à annoncer, d’ici la réunion du G20 des 7 et 8 juillet à Hambourg, la conclusion d’un accord de principe sur le méga-deal de libre-échange des biens, services et investissements, négocié sans bruit depuis quatre ans entre l’Union européenne et le Japon. Combinées, ces deux économies représentent plus d’un tiers du PNB de la planète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs