Accueil Sports Football Football à l'étranger

Scandale à la FIFA: le rapport Garcia a été publié

La fédération internationale de football a publié mardi le rapport de 430 pages établi par Michael Garcia. Ce rapport contient toute l’enquête relative à l’attribution controversée des Coupes du Monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

Temps de lecture: 4 min

Le quotidien allemand Bild avait annoncé des révélations compromettantes lundi. Et notamment cette somme de 2 millions de dollars américains versés sur le compte de la fille d’un membre du Comité exécutif de l’instance, âgée seulement de 10 ans. On rappellera que le Brésilien Ricardo Teixeira est aujourd’hui inculpé de corruption par la justice américaine.

Bild devait publier le rapport dans ses prochaines étitions à partir de mardi. C’est «par souci de transparence» que la FIFA, qui s’était jusque-là refusée à rendre public le document brûlant, a en quelque sorte coupé l’herbe sous le pied du quotidien berlinois.

«La nouvelle commission d’éthique devait initialement se réunir pour la première fois la semaine prochaine afin notamment d’évoquer la question d’une éventuelle publication du rapport. Mais vu que Bild a réussi à se le procurer, et décidé de le faire paraître dans ses pages, les nouveaux présidents de la commmisssion (Maria Claudia Rojas et Vassilios Skouris) ont ordonné sa diffusion immédiate, et ce afin d’éviter que circulent de fausses informations», explique la FIFA sur son site.

Sepp Blatter s’en tient aux conclusions de la justice interne

Le président déchu de la FIFA, Sepp Blatter, a dénoncé mardi à l’AFP «une fuite» qui a permis la publication du rapport Garcia sur l’attribution du Mondial 2022 au Qatar et rappelé qu’il s’en «tient» aux conclusions de la justice interne de son ex-instance.

«Le seul commentaire que je peux faire c’est qu’il y a eu une fuite alors que seule la commission d’éthique (justice interne de la FIFA) avait le droit de publier le rapport Garcia», a déclaré M. Blatter dans un entretien à l’AFP.

Le journal à grand tirage allemand Bild, qui a commencé mardi à en publier des passages, assure s’être procuré le rapport de plus de 400 pages de l’ex-procureur américain Michael Garcia (alors enquêteur interne à la FIFA) sur l’attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. Ce document n’avait jamais été publié.

«Sur le fond, je m’en tiens aux déclarations qui ont été faites à l’époque devant le comité exécutif (gouvernement du foot mondial) par le président de la chambre de jugement de la commission d’éthique, Hans-Joachim Eckert, pour qui le rapport Garcia ne contenait pas d’éléments de nature à remettre en cause l’attribution du Mondial-2018 à la Russie et 2022 au Qatar», a ajouté M. Blatter.

«Je l’ai toujours expliqué et je le redis: c’est le vote de Michel Platini en faveur du Qatar qui a fait basculer le vote du comité exécutif alors qu’il y avait à l’origine un accord pour attribuer le Mondial-2018 à la Russie et ensuite le Mondial-2022 aux Etats-Unis», a encore expliqué M. Blatter, contraint à la démission et remplacé en février 2016 à la tête de l’instance par Gianni Infantino.

Selon Bild, ce rapport Garcia révèle notamment que deux millions de dollars américains ont été versés à la fille de 10 ans d’un membre de la FIFA avant l’attribution du Mondial-2022 au Qatar.

Une enquête sur les attributions des Mondiaux 2018 et 2022 (le même jour, le 2 décembre 2010) avait été menée par M. Garcia.

Conclusion des organes de contrôle de la FIFA: en dépit de comportements suspects, pas de quoi remettre en cause l’attribution des deux tournois. Fin 2014, M. Garcia avait claqué la porte, estimant que cette lecture de son rapport avait été partielle et partiale.

16 pages sur Michel D’Hooghe

Le Baron Michel D’Hooghe, président de la commission médicale de la FIFA, a été interrogé par Michael Garcia, le procureur indépendant chargé d’enquêter sur les attributions controversées des Mondiaux 2018 et 2022. Dans son rapport, le juriste américain consacre 16 pages à D’Hooghe (71 ans).

C’est en se basant sur les conclusions de l’enquête menée par Garcia entre 2012 et 2014 que D’Hooghe a été mis sur la sellette par le comité d’éthique de la FIFA. Fin Février 2015, l’ex-président du Club Bruges et de la fédération belge (URBSDA) a été acquitté.

Garcia a relevé trois éléments pouvant éventuellement prouver la corruption. En avril 2010, sept mois avant le vote, D’Hooghe a reçu un tableau de son «bon ami» Viacheslav Koloskov, un consultant employé par le comité d’organisation russe. Selon D’Hooghe, sa femme et un traducteur étaient les seules personnes présentes lors du dîner où la peinture lui a été remise. Cependant, Garcia a découvert que le traducteur était en fait l’ancien PDG de la candidature russe. «C’est pour le moins étonnant que le Dr D’Hooghe n’ait jamais nommé la présence du PDG. Il devait bien être au courant de son passé, vu qu’il avait participé aux discussions sur l’admission de la candidature russe», a écrit Garrcia dans son rapport de 430 pages.

Huit semaines après l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, Pieter D’Hooghe, le fils de Michel, a reçu un poste de médecin du sport à l’hôpital Aspetar à Doha.

La société de transport maritime de Rik Rammant, fils de Luc Rammant la personne de confiance de D’Hooghe, a reçu des contrats au Qatar. La commission d’éthique a toutefois estimé que ces éléments n’étaient pas assez probants pour parler de corruption.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Etienne Van den Eeckhoudt, mercredi 28 juin 2017, 12:53

    On peut se demander ce que la commission d'éthique appelle des éléments probants.

  • Posté par Yvens Marc, mardi 27 juin 2017, 21:26

    Coets Jean-jacques, à ce niveau d'argent c'est plus dans les tarifs du MR

  • Posté par Coets Jean-jacques, mardi 27 juin 2017, 21:22

    J'imagine qu'ils font tous partie du Ps belge...

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb