Accueil

De nouvelles fouilles dans l’affaire des tueries du Brabant

La déclaration d’un témoin résident en Espagne, datant de 2010 ou 2014 et encore non-exploitée, serait à la base de ces nouvelles recherches.

Temps de lecture: 1 min

Après près de 35 ans de mystères, les enquêteurs creusent une piste dans l’affaire des tueries du Brabant.

Selon les informations du Soir, deux étangs du Westhoek, situés sur le territoire d’Adinkerke, seront fouillés d’ici trois semaines par des plongeurs de la Protection civile.

Les enquêteurs en charge de l’enquête sur les tueries du Brabant, dont la prescription a été repoussée de dix ans fin 2016, sont retombés sur une déclaration d’un témoin qui n’avait jusqu’à présent pas été exploitée.

Selon cet homme résidant en Espagne, un truand anversois lui aurait confié des confidences troublantes évoquant les tueries. Cette figure du grand banditisme anversois, mesurant plus d’un mètre 90 (une taille réveillant l’image du mystérieux «géant» des Tueries), aurait affirmé que son père avait jeté, après les dernières attaques de 1985, des armes dans un lac d’Adinkerke.

Pour les enquêteurs de Jumet, placés sous la direction de la juge Martine Michel, il s’agit de fermer une porte «toujours béante».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une