Accueil Belgique Politique

Les traditionnels chantiers pré-électoraux se font désirer

En vue des élections, pas de pic de dépenses en Flandre et à Bruxelles, et même une chute des investissements en Wallonie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

L’idée est solidement ancrée dans l’opinion : lorsque les élections communales pointent à l’horizon, les investissements locaux repartent à la hausse. Pavés rajeunis, trottoirs aplanis ou écoles modernisées : rien de mieux que des chantiers bien concrets pour rappeler aux citoyens que la majorité sortante a fait du bon boulot. En six ans, la courbe parle normalement d’elle-même : à la baisse en début de mandature, le temps de monter les dossiers et de réclamer les subsides ; puis à la hausse en deuxième partie, c’est le temps de la concrétisation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 2 juillet 2017, 2:26

    ils feraient mieux de renouer avec la tradition parce que l'état de nos routes est à un niveau jamais atteint !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs