Accueil Monde Europe

Pays-Bas: Srebrenica continue de hanter l’Etat néerlandais

Les familles de victimes massacrées à Srebrenica, lors de la guerre en Bosnie-Herzégovine, obtiennent justice vingt deux ans après. Selon un jugement de la Cour d’appel de La Haye rendu ce mardi, l’Etat néerlandais est tenu partiellement responsable du décès de 350 musulmans lors de la prise de la ville par les forces serbes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

AMSTERDAM

Vingt-deux ans après le massacre de Srebrenica, les Pays-Bas restent confrontés à l'une des pages les plus sombres de leur histoire militaire. Intraitable pour condamner l’État, la justice du royaume vient à nouveau de le reconnaître responsable de l’un des épisodes les plus sanglants de la guerre des Balkans (1992-1995).

D’une barbarie que l’Europe n’avait pas connue depuis la Seconde Guerre mondiale, cette atrocité perpétrée en juillet 1995 avait donné lieu au massacre de 8.000 hommes de l’enclave musulmane de Srebrenica par l’armée serbe de Bosnie - quasiment sous les yeux des 200 Casques bleus néerlandais de l’ONU chargés de leur protection, mais légèrement armés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs