Accueil Belgique Politique

Crise politique: le PS prêt à soutenir plusieurs propositions d’Ecolo

Le président du PS, Elio Di Rupo, a affiché mercredi sa disponibilité à appuyer plusieurs des propositions de réforme de la gouvernance publique.

Temps de lecture: 1 min

Le président du PS, Elio Di Rupo, a affiché mercredi sa disponibilité à appuyer plusieurs des propositions de réforme de la gouvernance publique présentées la semaine dernière par les écologistes.

Reçu mercredi matin par les co-présidents d’Ecolo qui ont déjà rencontré le cdH et le MR sur ces questions, M. Di Rupo a qualifié à la sortie cette réunion de «très constructive».

«Nous avons constaté des points d’accord», a-t-il souligné. «Si on peut aller plus loin ensemble, nous le ferons».

À lire aussi Josy Dubié sur la gouvernance: «Ecolo aussi doit revoir quelques petites choses»

Ecolo a avancé la semaine dernière une vingtaine de propositions pour réformer la gouvernance, assainir la vie politique et placer davantage le citoyen au coeur de la vie politique.

Mercredi, le PS est venu ajouter une série d’autres idées à ce catalogue écologiste, comme la parité hommes/femmes dans les gouvernements, un contrôle accru des lobbies économiques et une plus grande transparence des rémunérations privées des mandataires.

Les socialistes francophones tiennent ce week-end un congrès où le parti adoptera une série de mesures de bonne gouvernance après la succession d’affaires qui a secoué le parti à la rose ces derniers mois.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Constant Martine, mercredi 28 juin 2017, 18:28

    Lorsqu'un navire est pris dans la tourmente, le capitaine, l'homme le plus expérimenté, se doit de rester à bord. Il rassure, il encadre et il permet, par l'intermédiaire de son équipage, l'arrivée au port. Les dégâts devront alors être évalués et réparés, comme il se doit. Le navire pourra alors reprendre la mer à l'assaut des vagues déferlantes de la finance, des taxations, des institutions qui favorisent la précarité, ... Mr. Di Rupo se doit de rester jusqu'au bout de son mandat. Il n'est en rien coupable des malversations écoeurantes de quelques uns qui, je l'espère, seront sanctionnés.

  • Posté par Constant Martine, mercredi 28 juin 2017, 18:28

    Lorsqu'un navire est pris dans la tourmente, le capitaine, l'homme le plus expérimenté, se doit de rester à bord. Il rassure, il encadre et il permet, par l'intermédiaire de son équipage, l'arrivée au port. Les dégâts devront alors être évalués et réparés, comme il se doit. Le navire pourra alors reprendre la mer à l'assaut des vagues déferlantes de la finance, des taxations, des institutions qui favorisent la précarité, ... Mr. Di Rupo se doit de rester jusqu'au bout de son mandat. Il n'est en rien coupable des malversations écoeurantes de quelques uns qui, je l'espère, seront sanctionnés.

  • Posté par Petitjean Charles, mercredi 28 juin 2017, 18:25

    Mais au fait, à combien se montent les rémunérations des mandats d' Elio Di Rupo ?

  • Posté par Stassart Guy, mercredi 28 juin 2017, 16:34

    Il vendrait père et mère pour rester au pouvoir. Casse toi, nous on ne veux plus de tous ces magouilleurs du P$

  • Posté par Temmerman Martine, mercredi 28 juin 2017, 13:16

    Elio di Rupo qui s'accroche... c'est encore bien plus pénible à voir ou à souhaiter que de voir Charles AZNAVOUR qui " Se voit toujours en Haut de l'Affiche" ... P A T H E T I Q U E !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une