Accueil Économie Consommation

Prix de l’eau, aides à l’emploi: tout ce qui va changer le 1er juillet 2017

Voici ce qui va changer pour les Belges à partir du mois prochain.

Temps de lecture: 3 min

Le mois de juillet est bientôt là et son lot de changements aussi. Voici les mesures attendues le 1er juillet prochain.

• Augmentation du prix de l’eau en Wallonie

Le prix du mètre cube d’eau augmentera de 25 centimes en Wallonie. Une hausse qui s’explique par les importants investissements réalisés depuis plusieurs années par la Société publique de Gestion de l’eau (SPGE) en matière d’installations d’épuration de l’eau. Aucune augmentation n’est prévue par contre en 2018 et en 2019, précise la SPGE, et dès 2020, les prix suivront l’inflation.

• Remboursement quasi intégral du test de dépistage prénatal non-invasif de la trisomie

Le test prénatal non invasif (NIPT) de dépistage de la trisomie 21 chez le bébé à naître sera presque intégralement remboursé en Belgique. Le remboursement sera intégral pour les femmes enceintes bénéficiaires de l’intervention majorée. Pour les autres patientes, le prix du test sera de maximum 8,68 euros. Le test prénatal non invasif (NIPT) permet, sur base d’un prélèvement de sang de la mère, de dépister le syndrome de Down (trisomie 21) chez le foetus par examen de l’ADN du bébé qui s’y trouve.

• Réforme des aides à l’emploi en Wallonie

La réforme des aides à l’emploi wallonnes entrera en vigueur ce 1er juillet. Le nouveau dispositif vise en particulier les moins de 25 ans, les demandeurs d’emploi de longue durée et les travailleurs avec ou sans emploi à partir de 55 ans. En tout, 4 nouvelles aides à l’emploi verront le jour sous le nom « Impulsion ». L’une d’entre elle couvre l’insertion et offre une allocation de 700 euros par mois aux jeunes pendant 12 mois sous la forme d’un véritable contrat de travail à temps plein, après 18 mois sans emploi. En revanche, la réforme du décret APE (aide à la promotion de l’emploi) en discussion au gouvernement, pourrait être impactée par la crise politique qui sévit actuellement.

• Eco-vignette obligatoire en France pour les véhicules belges

Après 6 mois de tolérance, l’absence de la vignette « Crit’air » sur le pare-brise sera désormais sanctionnée dans les villes françaises où elle est obligatoire. Pour les Français comme les étrangers, elle est obligatoire tous les jours à Paris sauf sur le périphérique et seulement lors d’alerte pollution à Lyon et Grenoble. En cas d’infraction, les automobilistes risquent une amende de 68 euros (135 euros pour les poids lourds).

• Des changements sur les routes

De nouveaux tarifs de prélèvement kilométrique pour les camions de plus de 3,5 tonnes seront d’application en Flandre et à Bruxelles, à partir de ce 1er juillet, a annoncé vendredi Viapass, l’entité interrégionale qui coordonne la taxe kilométrique.

Ces nouveaux tarifs sont consécutifs à une adaptation des tarifs à l’indice des prix à la consommation, comme défini dans la législation sur l’introduction du prélèvement kilométrique. A l’inverse de la Flandre et Bruxelles, la Wallonie a décidé de ne pas appliquer d’indexation en 2017.

Par contre, 33 kilomètres seront ajoutés au réseau routier à péage payant en Wallonie. Ces nouveaux tronçons sont la N29, de Perwez A4 (Thorembais-Saint-Trond) à Jodoigne, et la N243, de Wavre N25 à N29 Perwez.

«Les tarifs et les nouvelles routes ajoutées s’appliqueront à partir du 1er juillet 2017. Les unités OBU des prestataires de service seront adaptées automatiquement aux nouvelles données», précise encore Viapass.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb