Docteur en science politique de l’ULB, Jean Omasombo Tshonda est professeur de science politique à l’université de Kinshasa (Unikin). Il est également chercheur scientifique au Musée royal d’Afrique centrale à Tervueren. Ses spécialités et domaines de recherche
: les évolutions sociopolitiques, la gouvernance et prospective politique, l’histoire politique du Congo.
Le message invitant les citoyens à ne pas voter est largement diffusé.
Lamine Diack n’a guère été convaincant au cours des dix jours de son procès à Paris.
d-20200227-GF6U9E 2020-06-18 16:02:50
Guantanamo, où ont été détenus de nombreux prisonniers afghans, a été une zone de non-droit où les forces US ont pratiqué la torture et la détention illégale.
La police tente de disperser une manifestation demandant la réouverture des commerces, mardi au Grand Marché de Kinshasa
: la tension face aux mesures imposées pour contrer la pandémie ne cesse de croître dans le pays.
@Photo News
Un Beyrouthin clame sa colère face à la dégradation de la monnaie locale.
Marin Mrčela, président du Greco, implore la Belgique à redoubler d’efforts contre la corruption.
Ci-dessus, Victor Boin prêtant le premier serment au nom de tous les concurrents aux Jeux olympiques d’Anvers en 1920.
Athènes
RUSSIA HEALTH CORONAVIRUS COVID19
d-20200528-GGD1UN 2020-05-28 16:02:36
Un régime mafieux règne sur la Syrie de Bachar el-Assad. Mais, jusqu’à plus ample informé, le «
raïs
» se présentera aux «
élections
» présidentielles en 2021... et sera réélu.
Le procès en cours de Vital Kamerhe, très suivi par l’opinion publique, se traduit aussi par de fortes turbulences politiques.
Le Président Kais Saied. © Reuters.
Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou à l’ouverture de son procès pour corruption.
PHOTONEWS_10659479-030
Chroniques Chronique

Le monde à part

Baghouz, dernier fief de Daesh, tombait en mars 2019. Même s’il ne dispose plus de base territoriale, l’Etat islamique n’a pas perdu son pouvoir de nuisance.
Agathon Rwasa, le challenger. Ses dénonciations de la corruption, voire du caractère mafieux du parti au pouvoir, ont rencontré un écho croissant au sein d’une population appauvrie.