Accueil La Une Monde

Khaled Ali, un avocat égyptien confronté à la justice d’Al Sissi

Accusé d’atteinte à la décence publique, cet activiste et concurrent pressenti pour les prochaines élections présidentielles est l’une des nombreuses victimes de la répression massive du régime.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’opposant égyptien Khaled Ali se retrouve sur le banc des accusés. Le 3 juillet, une cour pénale du Caire pourrait condamner cet avocat et activiste de 45 ans pour « atteinte à la décence publique ». Les autorités lui reprochent d’avoir fait un doigt d’honneur en sortant de l’audience de la Cour suprême administrative en janvier 2017, lorsque celle-ci lui donna raison en invalidant la rétrocession des îles Tiran et Sanafir à l’Arabie Saoudite, selon un accord conclu entre Riyad et Le Caire en avril 2016. Le président Abdel Fattah Al Sissi a finalement ratifié cet accord samedi 24 juin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs