Accueil Monde Amériques

Au Venezuela, le chaos s’installe dangereusement et Maduro en appelle aux armes

En trois mois, les troubles ont déjà coûté la vie a plus de 76 personnes. Mais Maduro préfère accuser les Etats-Unis de fomenter un coup d’Etat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Après trois mois de manifestations incessantes et de répression souvent brutale, le Venezuela sombre de plus en plus dans le chaos. Ce mardi, plusieurs quartiers de la ville de Maracay, à 120 km de Caracas, ont été mis à sac par des pillards qui, après avoir vidé des magasins d’alcool, ont forcé la porte d’entrepôts pour repartir chargés des marchandises les plus variées. Une équipe de l’AFP sur place a vu le cadavre d’un jeune homme qui avait reçu en plein visage une balle de la police, tandis que le photographe de l’agence s’est fait frapper à la tête par des assaillants qui tentaient de lui voler son appareil photo.

Qui provoque ces désordres ? Pour le pouvoir, c’est l’opposition qui attise les troubles pour rendre le pays ingouvernable et appeler les Etats-Unis à la rescousse. Pour l’opposition, c’est au contraire le pouvoir qui lance ses hommes de main dans les rues créer du désordre pour discréditer l’opposition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs