Accueil Économie

Les cantines-épiceries, nouveauté dans la restauration bruxelloise

Dans ces endroits adeptes du bio et du slow food, on mélange restauration et achats.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

S’il est un genre nouveau dans la restauration bruxelloise, ce sont bien les néo-cantines épiceries désormais présentes dans la plupart des quartiers de la capitale. Cette idée de mélanger restauration et achats a été initiée par Le Pain Quotidien il y a de ça plus de vingt ans. Le Caffè Al Dente a ensuite repris le concept, associant une osteria à un negozio italiano, boutique à manger et à emporter, puis à une enoteca, cellier et comptoir à une époque – on parle d’une petite dizaine d’années où il était difficile de trouver un vin correct de la Péninsule dans Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs