Accueil Monde Union européenne

La Commission veut ouvrir l’épargne pension à la concurrence européenne

Épargner pour vos vieux jours même si vous déménagez en Allemagne, en France ou dans tout autre pays de l’UE ? La Commission européenne espère que cela sera possible dès 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

La commission européenne présente, ce jeudi, une proposition législative visant à promouvoir un produit « paneuropéen d’épargne pension ». L’idée est simple : établir un label européen qui sera ouvert à tout type de fournisseur (banques, compagnies d’assurances, fonds de pension et certaines sociétés d’investissement) pour peu qu’ils remplissent un certain nombre de critères.

L’UE ferait ainsi d’une pierre plusieurs coups. D’une part, elle répondrait au défi du vieillissement de sa population. Comme nous l’a expliqué le vice-président de la Commission, le Letton Valdis Dombrovskis, lors d’une interview avec plusieurs journaux européens avant la publication de sa proposition, d’ici 2060, pour un pensionné en Europe, deux personnes seront toujours au travail. Ce ratio est aujourd’hui de quatre pour un.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs