Accueil Culture Cinéma

Optimus Deprime contre Mégatrocon

Née au grand écran voilà dix ans, la franchise « Transformers » accouche d’un cinquième épisode. Le film de trop ? Pas sûr…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les Transformers sont sur Terre depuis les Chevaliers de la Table ronde, nous apprend le nouveau volet de la saga inspirée par les « fameux » jouets et la série animée des années 80. Quintessa, leur reine/créatrice, rêve de rebâtir leur planète en pompant l’énergie de la nôtre. Laquelle pourra être sauvée si l’on retrouve le bâton donné à l’époque à ce grand charlatan de Merlin.

On laissera aux zélateurs de Michael Bay le soin de flinguer les rageux (sic) qui dézinguent son petit dernier depuis sa sortie, et on réfléchira plus tard à la question de savoir s’il faut ou non débrancher le bonhomme. On rappellera en revanche qu’à Hollywood, les films qui donnent des vapeurs au tiroir-caisse – même si c’est grâce aux Chinois – font toujours des petits : il est même désormais question d’un « standalone » (genre Rogue one/Star Wars), dédié à Bumblebee, le gentil Transformer jaune.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs