Accueil Société

Un tribunal interdit à Alain Hubert de se rendre dans la station belge en Antarctique

Défaite pour la Fondation polaire et pour son président Alain Hubert. Ils ne pourront se rendre dans la station polaire belge en Antarctique. L’IPF ira en appel.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

C’est une claire défaite pour Alain Hubert et la Fondation polaire internationale (IPF), le tribunal de première instance de Bruxelles siégeant en référé vient de trancher en leur défaveur dans l’affaire qui les oppose à l’Etat belge. Le tribunal a en effet interdit à Alain Hubert de se rendre à la station polaire princesse Elisabeth. Il leur est également fait interdiction de perturber le fonctionnement de la station, notamment en s’appropriant le signal satellite qui permet de « piloter » la base et ses équipements à distance.

Après avoir été éjecté du Secrétariat polaire, la structure qui gère et finance la station belge en Antarctique, Alain Hubert avait modifié les codes d’accès au satellite Astra, interdisant à l’administration de la politique scientifique (Belspo) de pouvoir prendre contrôle de la base.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs