Accueil Économie Mobilité

Il n’y a jamais eu autant de voitures de société sur les routes belges

Il y avait 445.419 voitures de société en circulation en 2016, selon le dernier rapport de l’administration fédérale de la mobilité. C’est 55 % de plus qu’en 2007.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le nombre de voitures de société vendues en Belgique n’a jamais été aussi important. Le dernier rapport de l’administration fédérale de la mobilité évalué à 445.419 le nombre de « voitures salaires » immatriculées en Belgique en 2016. Une augmentation de près de 55 % depuis 2007.

On parle bien des véhicules mis à la disposition de certains travailleurs pour leurs trajets professionnels mais qui sont aussi utilisés pour des déplacements privés. On sait que ces voitures roulent en moyenne davantage que les voitures privées.

Le diesel largement en tête

Par ailleurs, selon les chiffres de la Febiac, la fédération des constructeurs automobiles, sept voitures de société sur dix étaient des véhicules diesel, contre 31,6 % pour les voitures privées. Une tendance légèrement en baisse : au premier trimestre 2017, 66 % des nouvelles voitures de société roulaient au diesel (28 % des voitures privées).

Le nombre de voitures privées est également en augmentation en Belgique : 5.730.975 à la fin 2016, calcule l’administration fédérale, une augmentation de 13 % depuis 2007. En 2015, un peu plus de 80 % des kilomètres parcourus pour le transport de personnes en Belgique l’étaient en voiture, 11,8 % en métro-tram-bus et 7,4 % en chemin de fer.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Santopinto Manfredo, vendredi 30 juin 2017, 14:26

    Et si on se posait la question du pourquoi? Pourquoi tant de voitures de société en Belgique? Parce-que l'état belge taxe le travail de manière éhontée tout simplement. Et les employeurs n'ont pas beaucoup d'alternatives pour protégér un minimum leurs employés de ce qui n'est rien d'autre qu'une spoiliation!

  • Posté par Lambert Paul, vendredi 30 juin 2017, 12:57

    Comme cette haine de la voiture de société est étrange, d'abord il n'y a pas plus de fou du volant que pour les autres, elles ne particpent pas plus à la congestion routière que les autres, car tou ceux qui ent une, auraient de toute manière une voiture, pour la congestion routière il faudrait plus regarder du côté des écoles, en effet à chaque période de vacances scolaires, ca roule bien mieux, le problème venant sans doute olus du fait que l'on ne peut plus inscrire ses enfants dans l'école près du domicile , mais souvent bien plus loin, d'où le besoin d'une autre voiture pour les déposer et ceci aux mêmes heures que les travailleurs, un système intelligent de bus scolaire aiderait mieux le traffic , de plus les voitures de sociétés sont remplacées tous les 3/4/5 ans par des voitures neuves, donc de moins en moins polluantes, les voitures vendues en fin de contrat, permettent de trouver des véhicules moins polluants de 3/4/5 ans sur le marché de l'occasion et de remplacer des voitures de 6 ans et plus bien plus polluantes, sans oublier que les voitures de société par leur achat, leur entretien, leur pneu, la réparation carrosserie, avec les sociétés de location, permettent de donner du travail à des milliers de personnes, sans oublier les rentrées de TVA plus élévées, vu qu'à titre personnel une personne devant passer d'une voiture de société à une voiture perso, n'acheterait aussi cher , n'irait pas aussi régulièrement à l'entretien, n'irait pas en carrosserie pour un petit dégât, etc etc si l'état ne devrait plus s'y retrouver au niveau TVA , accise etc il devrait aller chercher cet argent dans la poche de tout un chacun, on peut en discuter sans fin....

  • Posté par Ravet Patrick, vendredi 30 juin 2017, 11:46

    Donc si j'ai bien compris il n'y a que 8.26% de véhicules qui sont « de sociétés » par rapport au parc automobile belge. De ceux-ci une grande majorité ne rentre jamais dans les grandes agglomérations car souvent accompagnés de plans divers qui permettent, aux possesseurs desdits véhicules, de venir avec les transports en communs. Il est, peut-être, temps d'arrêter de taper sur les possesseurs de véhicules de sociétés et surtout d'améliorer l'offre en transports publics qui, elle, pêche par sa qualité médiocre et surtout par son manque, chronique, de ponctualité ! A bon entendeur …

  • Posté par Buffin Monique, jeudi 29 juin 2017, 23:18

    les voitures de sociétés, les avantages en nature, ... sont une façon déguisée de détourner les lois sociales ainsi que la fiscalité. Je suis aussi d'accord avec J_J Coets concernant la congestion des routes et la pollution.

  • Posté par Coets Jean-jacques, jeudi 29 juin 2017, 20:51

    Ce système marche sur sa tête, c'est ridicule d'encourager les gens à polluer, à user les infrastructures et à congestionner les villes...mais cela ne change rien à l'aveuglement de nos gouvernants !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs