Accueil La Une Belgique

Saint-Gilles: Cathy Marcus, l’élue multifonctions

La conseillère Ecolo Catherine Morenville s’interroge sur le cumul des heures de travail. Elle pointe le cas de l’échevine du Logement Cathy Marcus.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

La question du cumul est évidemment au cœur de la politique fédérale et régionale. Mais elle touche aussi le local. Si le cumul d’un poste de député et de bourgmestre risque bientôt d’être de l’histoire ancienne, rien n’est fait pour le cumul d’un poste d’échevin avec une fonction privée. Cependant, cette question taraude la conseillère Catherine Morenville (Ecolo).

Avec son collègue Alain Maron, elle a examiné la situation des différents membres du collège afin de connaître leurs rémunérations et leurs postes. Pour le bourgmestre Charles Picqué (PS), la situation est assez claire. Il atteint les fameux 150 %. Il touche pleinement son salaire de président du parlement bruxellois mais son salaire de bourgmestre est réduit. « Pour le moment, je touche en plus mes indemnités pour ma fonction spéciale qu’est la présidence du parlement, explique Charles Picqué. Elles ne sont pas comprises dans les 150 % mais nous avons un accord pour que cela change à l’avenir. Au parlement bruxellois nous nous sommes également mis d’accord sur la création d’une commission de déontologie. Et nous publierons l’ensemble des rémunérations publiques et privées mais en donnant une indication par tranches de revenus. »

Au collège saint-gillois, Alain Hutchinson (PS), échevin de l’Enseignement, dispose aussi d’un poste de commissaire pour les relations entre la Région et l’Union européenne mais il n’atteint pas les 150 %.

Enfin, Catherine Morenville s’est intéressée au cas de Cathy Marcus (PS). « Elle a son mandat d’échevine auquel il faut ajouter un contrat avec l’administration bruxelloise pour la structure Easy Brussels qui s’occupe de la simplification administrative. En plus, elle est au conseil de gérance d’Hydrobru et de Vivaqua. Or, selon un autre membre, c’est un travail qui équivaut à un temps plein, ce qui justifie cette rémunération de 65.000 euros bruts par an. »

Cathy Marcus est présente quasiment à toutes les réunions de l’intercommunale ainsi qu’à celles d’Hydralis (structurée dérivée de Vivaqua). Enfin, elle participe activement à la vie de la commune. « Elle connaît bien ses dossiers et nous la voyons régulièrement aux activités, ajoute Catherine Morenville. On peut alors se demander si elle est bien présente dans son emploi à la Région. Comment fait-elle pour abattre le travail de deux voire trois personnes ? »

« Problème d’horaires et d’éthique »

A la Région, Cathy Marcus est employée à mi-temps et le salaire qu’elle perçoit ne rentre pas dans le calcul des 150 % puisqu’il s’agit d’un contrat privé. « Selon nos calculs, Cathy Marcus gagnerait 10.157 euros bruts par mois sans compter la voiture et les rémunérations des mandats de Crémabru, Mutualités socialistes du Brabant et Hydrobru. Elle dépasse donc les 150 % et nous sommes en face d’un problème d’horaires et d’éthique. »

Ecolo demande ainsi la transparence totale ainsi que la publication d’un cadastre de tous les mandats des élus communaux. Cela sera évidemment un de leur thème de campagne.

Pour Charles Picqué, la question du cumul de fonctions de son échevine n’en est pas vraiment une. « Chacun a son rythme de travail. Je ne constate pas de manquement de sa part en tant qu’échevine. Si elle arrive à tout gérer, tant mieux pour elle. On ne va pas commencer à parler du cumul des heures. Sinon que fait-on avec ceux qui sont député-bourgmestre-avocat ? Il n’y a rien d’illégal. »

Chez Ecolo, il existe des règles strictes pour l’exercice d’une fonction à titre privée en plus de celle d’échevin. Le temps de travail se calcule en fonction du nombre d’habitants. En tout cas, au conseil communal de ce jeudi, les questions d’éthique seront au cœur du débat.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Est-on trop vieux à 35 ans pour être sélectionné en Coupe du monde?

Beaucoup de Diables rouges ont plus de 30 ans, parfois plus de 33 ans, ce qui semble trop « vieux » pour certains. On leur reproche de ne plus être assez vifs sur le terrain. Mais d’autres paramètres que la vitesse sont à prendre en compte pour juger de la sélection d’un joueur en Coupe du monde.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une