Accueil Belgique Politique

L’Orange bleue en option

L’hypothèse de voir les centristes et les libéraux-réformateurs s’asseoir, à deux, à une table de négociations pour l’édification d’un exécutif en Wallonie reste la plus vraisemblable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Benoît Lutgen a beau soutenir que des majorités alternatives associant les verts et/ou Défi sont possibles en Wallonie à Bruxelles, on reste circonspects. On l’a écrit : Olivier Maingain reste de glace, au moins à ce stade. Quant aux verts, qui ont rencontré longuement Benoît Lutgen jeudi après-midi, on peut lire ici combien ils posent la réforme de la gouvernance en préalable à toute espèce d’éventuelle négociation pour la formation de gouvernements. Et, toujours en termes d’exigences, combien ils sont attachés au décumul intégral des mandats, ainsi qu’à l’intégration des rémunérations privées pleinement dans le cadastre des élus… Deux points forts. Pas sûr du tout que le CDH et le MR pourront jamais y souscrire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs