Accueil Sciences et santé

Les pesticides, c’est pour ma pomme

Il y a trop de résidus de pesticides sur les pommes vendues en grandes surfaces, affirme Greenpeace, étude à l’appui. L’organisation appelle les supermarchés et les consommateurs à adapter leur comportement. Pas facile pour tout le monde…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Interpellant : 83 % des pommes issues de l’agriculture traditionnelle présentes dans ces grandes surfaces contiendraient des résidus de pesticides, selon Greenpeace. L’ONG en est arrivée à cette conclusion après une étude sur les pommes vendues dans des supermarchés de 11 pays européens. Un laboratoire indépendant a analysé 126 échantillons, prélevés dans 23 enseignes. Les experts ont identifié au total 39 substances différentes. Jusqu’à 13 produits différents ont été découverts dans le même échantillon.

Les quantités de pesticide détectées restent inférieures aux normes de sécurité alimentaire. Ce constat ne rassure toutefois pas l’organisme de défense de l’environnement. «  On connaît les conséquences sur l’environnement et sur la santé humaine des pesticides pris séparément, mais pas des cocktails que nous avons observés  », pointe Brecht Van der Meulen, chargé de mission pour Greenpeace Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs