Accueil Belgique Politique

Yvan Mayeur démissionne du PS: «J’ai probablement commis des erreurs»

L’ex-bourgmestre de Bruxelles anticipe son exclusion du parti, qui était à l’ordre du jour de la Commission de vigilance du PS.

Alerte info - Temps de lecture: 2 min

D’après nos informations, Yvan Mayeur démissionne du PS, anticipant de la sorte son exclusion du parti qui était à l’ordre du jour de la Commission de vigilance de la fédération bruxelloise du parti qui se réunit ce soir vers 17 heures.

L’ex-bourgmestre de la Ville de Bruxelles a adressé à la présidente de la commission de vigilance du PS un courrier annonçant sa démission du parti. L’exclusion de Pascale Peraita est également à l’ordre du jour de la commission de vigilance du PS bruxellois.

Voici le contenu intégral de la lettre de M. Mayeur, dont l’agence Belga a obtenu une copie.

« Ma chère Jacqueline,

Je te prie de bien vouloir enregistrer ma présente démission du Parti Socialiste.

C'est le cœur gros que je t'écris ces mots.

Je suis un militant socialiste.

J'ai toujours pensé agir dans l'intérêt de notre idéal, dans ma section et à la base, mais également dans les différentes fonctions que j'ai eu l'honneur d'occuper, au parlement, au CPAS de Bruxelles, dans les hôpitaux publics et à la Ville de Bruxelles.

Le Samusocial que j'ai contribué à créer a permis de mettre des milliers de grands exclus à l'abri. Nous y avons créé 300 emplois dans un secteur social difficile.

J'ai probablement commis des erreurs. Je le regrette profondément. Je regrette aussi de ne pas avoir pu m'en expliquer avec nos autorités régionales.

Je te remercie de bien vouloir informer la Commission de ma démission qui voudra peut-être malgré tout entendre ce que j'ai relaté aux deux délégués que j'ai rencontré la semaine dernière.

Je reste un militant socialiste, sans-parti.

Bien fraternellement,

Yvan Mayeur »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 2 juillet 2017, 2:30

    "des erreurs" ? C'est ainsi qu'il appelle la malhonnêteté ? Il escroque les généreux donateurs d'une oeuvre caritative, il s'enrichit sur le dos des pauvres, il montre une attitude tyrannique (vous allez voir, si on gratte un peu ce qu'on va découvrir à propos du piétonnier) et on se contente de sa démission ? Le pays est corrompu depuis le jour où le ps est entré au gouvernement.

  • Posté par Otten Patrick, vendredi 30 juin 2017, 20:08

    Il n’a vraiment peur de rien. Comme s’il y avait un doute sur ses fautes graves. Ce type est détestable. Mais quant va-t-on l’arrêter !

  • Posté par Burniat Walter, vendredi 30 juin 2017, 16:45

    Dommage...Un militant social, au coeur des Marolles, devient mandataire politique à travers une militance de terrain. Convaicue. Il a commencé "petit". Il a gravi les échelons: le "Parti" -en l'occurrence le PS, "ascenceur social". Puis vient l'orgueil et le "principe de Peter": dommage. L'homme a sa cagnotte et n'émargera pas au SAMU qu'il a, en bonne intention, collaboré à développer. Sic transit...

  • Posté par Lemaire Paul, vendredi 30 juin 2017, 13:18

    Mon cœur saigne.

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 30 juin 2017, 13:05

    A quand les remboursements?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une