Accueil Monde France

Simone Veil, cinq chiffres bleutés tatoués sur un poignet

Simone Veil est décédée ce vendredi à son domicile à Paris. Rescapée de la Shoah, cette épreuve a marqué sa vie au fer rouge. Récit de vie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

(article paru le 24 mars 1997)

L’épreuve majeure, qui a marqué toute son existence au fer rouge, Simone Veil l’a subie, adolescente, en pleine guerre. Elle est à peine âgée de 16 ans et demi quand elle est arrêtée par la Gestapo, en même temps que son père, André Jacob, sa mère, Yvonne, une de ses soeurs, Madeleine (dite Milou), et son unique frère, Jean, son confident, un dramatique jour de mars 1944, à Nice. Juifs, profondément français, laïques et républicains, les Jacob ont été dénoncés par des collabos…

C’est aussitôt, avec d’autres Juifs brutalement raflés comme eux, le train de la déportation pour Drancy, lugubre étape parisienne avant un autre convoi ferroviaire, en wagons à bestiaux, à destination d’Ausch-witz. Pour la plupart d’entre eux, la fin de toute espérance.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Coets Jean-jacques, vendredi 30 juin 2017, 22:49

    Certains socialistes belges auraient dû s'inspirer de cet exemple merveilleux !!!

Aussi en France

France: un grand félin recherché par les autorités

L’animal, décrit comme un grand félin, a été vu mercredi soir pour la première fois dans le secteur d’Auxi-le-Château. Depuis, les recherches se poursuivent, mobilisant un très grand nombre de personnes.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs