Un tiers des places de stationnement bruxelloises gérées par parking.brussels

Dans cet article
L’harmonisation du stationnement à l’échelon régional est l’objectif à terme de parking.brussels. © Pierre-Yves Thienpont.
L’harmonisation du stationnement à l’échelon régional est l’objectif à terme de parking.brussels. © Pierre-Yves Thienpont.

En trois ans, elle en a fait du chemin, l’agence régionale de stationnement. Créée en 2014 afin d’harmoniser les pratiques en matière de parking et de venir en aide aux 19 communes pour faciliter la mobilité dans la Région capitale, elle couvre aujourd’hui près d’un tiers du territoire régional, comme le souligne un communiqué de presse de la commune de Jette diffusé, heureuse coïncidence, le même jour que le rapport annuel 20+16 de parking.brussels. Jette devient en effet la sixième commune à confier la gestion de ses emplacements de parking à l’agence régionale, qui se charge déjà des communes d’Anderlecht, Berchem, Forest, Molenbeek et Ganshoren. La petite dernière rejoindra ses voisines, toutes limitrophes et situées au nord du Canal, le 1er janvier 2018.

L’intérêt pour une commune de rejoindre parking.brussels ? « On s’occupe de tout, répond François Robert, porte-parole de l’agence. La commune reste compétente pour sa politique de stationnement, mais nous nous occupons du reste. » Le reste, c’est-à-dire les softwares qui permettent de gérer le prélèvement des redevances (11 communes sur 19 y ont déjà recours), l’infrastructure technologique (et notamment, depuis 2016, la possibilité de payer son stationnement par SMS), etc. Avec pour avantage d’harmoniser les pratiques entre les communes et surtout, lorsqu’elles sont contiguës, de résoudre le casse-tête des zones limitrophes en offrant des accords intercommunaux qui permettent aux riverains de se garer dans un nombre limité de rues de la commune voisine. Une possibilité que permet l’agence grâce à ses softwares qui permettent de vérifier les limites des autorisations de stationnement pour chaque véhicule.

Le développement de parking.brussels se marque également par le nombre d’emplois qu’elle occupe. En juin 2016, ils étaient déjà 110 à y travailler. Les travailleurs sont pour une bonne part constitués du personnel communal préposé au contrôle du stationnement qui a été transféré à l’agence lors de l’adhésion de leur commune au système.

Transfert de personnel

Ce sera le cas pour Jette : les préposés au stationnement seront transférés à parking.brussels, tandis que le personnel administratif sera affecté à d’autres tâches communales. Pour les Jettois, rien ne changera. Si ce n’est que « les détenteurs de cartes de dérogation devront désormais s’adresser à l’Agence et non plus la commune », précise la commune.

85 % des revenus de parking.brussels sur le territoire d’une commune sont reversés à cette dernière. Les 15 ’% qui restent vont à la Région, pour les stationnements enregistrés sur les voiries régionales, et pour le fonctionnement de parking.brussels, qui est ainsi autofinancée. En 2016, le chiffre d’affaires de l’agence s’est élevé à 7.263.875 euros.

Le chiffre

68

C’est le nombre de stewards déjà employés par l’agence, qui occupe actuellement 110 personnes. Avec l’adhésion de la commune de Jette, elles seront bientôt 133.

Sur le même sujet
Rapport annuel
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous