Accueil La Une Belgique

Le Parti socialiste à l’heure des exclusions et des décumuls

Commission de vigilance sur les dossiers Mayeur et Peraïta (menacés d’exclusion du parti) vendredi, congrès extraordinaire sur les décumuls dimanche : le PS aborde deux caps cruciaux et casse-pipe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ce n’est pas parce qu’on tire sur le pianiste qu’il arrête de jouer. Rapport au PS. Accablé par les affaires, trahi par son partenaire, sur le point de se séparer de plusieurs centaines de conseillers, le parti continue de donner des signes de vie. Malgré tout.

La preuve, c’est les deux épreuves qui l’attendent dans les prochains jours. Dans l’ordre chronologique : la réunion de sa commission de vigilance bruxelloise, vendredi, appelée à se prononcer sur les dossiers Mayeur et Peraïta ; enfin, le congrès statutaire extraordinaire, dimanche à l’Eau d’Heure, où les militants auront à trancher entre le décumul des mandats et le décumul des rémunérations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs