Accueil

«Il ne faut pas contraindre, mais informer et motiver»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour Jean-Claude Daoust, la contrainte n’apporterait pas de résultats.

D’un côté des dizaines milliers de chômeurs, de l’autre des dizaines d’emplois en pénurie. L’équation paraît simple. Trop ?

Les études sur les fonctions dites critiques existent depuis une quinzaine d’années, dans les trois Régions. Dans chacune d’elles, la liste se ressemble étonnamment d’une année à l’autre. Cela concerne à la fois des métiers pour lesquels un diplôme universitaire est nécessaire, ce qui peut nous préoccuper quant à l’orientation des études supérieures des jeunes, mais aussi par ailleurs des métiers plus accessibles à des personnes qui n’ont pas de diplôme universitaire, voire pas de CEB. Concernant ces métiers, on se trouve devant un paradoxe, au vu du nombre de personnes sans emploi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs