Accueil

«En Wallonie, il y a un problème de formation»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Une partie des métiers en pénurie réclame un haut niveau de qualification. Or, celui-ci est à la traîne en Wallonie, fait valoir Béatrice Van Haeperen, qui apporte du coup quelques nuances à cette possibilité de « mobiliser » les demandeurs d’emploi sur les métiers en pénurie.

Comment apparaissent les pénuries sur le marché du travail ? Est-ce à l’origine un problème de formation, d’anticipation, de désintérêt né à l’endroit de certains métiers ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs