Accueil Belgique Politique

C’est vous qui le dites sur la démission d’Yvan Mayeur: « Un départ sans grandeur»

Le mot « probablement » employé dans sa lettre de démission fait beaucoup réagir les internautes.

Temps de lecture: 2 min

Les faits

L’ex-bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur a démissionné du Parti socialiste ce vendredi matin, avant la tenue de la Commission de vigilance de la fédération bruxelloise du PS. Dans sa lettre de démission Yvan Mayeur, affirme rester un « militant socialiste ». «  J’ai probablement commis des erreurs », écrit-il. « Je le regrette profondément. Je regrette aussi de ne pas avoir pu m’en expliquer avec nos autorités régionales. ».

Ce que vous en dites

Pour les internautes, les termes utilisés dans la lettre d’Yvan Mayeur ont été mal choisis. Le mot « probablement » a dû mal à passer. « Probablement ? Non, certainement ! Des erreurs ? Non, des fautes graves ! », s’exclame Geneviève L. « Probablement commis des erreurs ? Parce qu’il a encore des doutes ? », s’interroge Albert E. Selon François D., la tournure de phrase d’Yvan Mayeur donne l’impression qu’il ne se remet pas en question. « Le ‘ probablement’ parle beaucoup en ce qui concerne son éthique ».

D’autres réclament surtout un remboursement des montants touchés par Yvan Mayeur. « Démissionner, ne pas rembourser et réclamer ses indemnités de départ, voilà la nouvelle mode 2017 !  », s’exclame Monique D. Haicha B. rajoute : « Il reçoit une indemnité de départ, un montant équivalent au prix d’un appartement… On ne lui demande aucun remboursement de son vol dans un secteur d’aide aux sans-abri. Et il ose dire qu’‘il aurait probablement commis des erreurs’ ».

Enfin, Benoit E. estime que cette lettre efface les choses positives qu’a réalisées Yvan Mayeur. « Même pas la grandeur d’écrire ‘j’ai commis des erreurs’ ! Seulement une probabilité… je suis déçu car cette attitude gomme tout ce qu’il a fait de bien pour Bruxelles ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Kempgens Gilles, samedi 1 juillet 2017, 12:38

    Il est amusant de constater que les politiques qui atteignent un certain niveau de pouvoir sont tous atteints d'une maladie grave: l'arrogancite aigüe méprisante. Les exemples sont tellement nombreux à commencer par l'ex Madame Lizin.

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une