Accueil

Un esprit positif, encore à confirmer

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« Confiance », « transparence », « regarder vers l’avenir »… La page de la guerre froide est tournée entre l’Etat belge et la Fondation polaire. Ce n’est pas un dégel, c’est une eau qui bout de contentement. Ne glaçons pas cet enthousiasme : avoir « mis fin » à un conflit aussi vieux que l’est la station est un exploit. Créditons-en la secrétaire d’Etat Zuhal Demir et la Fondation polaire présidée par Alain Hubert. Chacun a compris que nul ne sortirait vainqueur du pugilat. Au contraire, tout le monde y perdait.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs