Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Nairo Quintana: «Ce sera un Tour de France pour les courageux, les attaquants»

Le Colombien ne veut pas se cacher mais n’oublie pas de rappeler que le favori, c’est Chris Froome.

Temps de lecture: 3 min

Nairo Quintana prendra le départ de son quatrième Tour de France samedi. Présent sur le podium lors de ses trois précédentes participations (2e en 2013 et 2015, 3e en 2016), le Colombien vise comme l’an dernier la victoire. Deuxième lors du dernier Giro en mai dernier, le leader de l’équipe Movistar ne veut pas entendre de parler de problèmes de récupération entre les deux courses et trouve même que c’est un avantage. « L’an dernier, je me sentais mieux lors de mon deuxième grand Tour lorsque j’ai remporté la Vuelta après avoir couru le Tour », a-t-il répondu en conférence de presse.

« Bien remis du Giro »

« J’ai très envie de courir ici », a poursuivi Quintana. « Le Tour c’est toujours quelque chose de spécial, la course la plus importante de l’année et l’objectif principal de l’équipe et de moi-même. Bien sûr cette année ma préparation pour le Tour a été différente par rapport aux autres années en raison de ma participation au Giro. On verra à la fin du Tour si c’était effectivement la bonne décision. Je ne me fais de toute façon pas de soucis sur mon état de forme. Je pense que je me suis bien remis du Giro, ma condition est optimale et j’espère que je pourrai attaquer en montagne et faire la différence. »

Pour convaincre les sceptiques, Quintana ne tarde pas à faire un parallélisme entre la préparation de cette année et son expérience en 2016 où il a remporté la Vuelta. « C’était mon deuxième grand Tour de l’année et j’ai clairement mieux presté par rapport au premier (le Tour). Cela me renforce dans mes convictions et dans ma confiance pour ce Tour. La seule chose que je dois espérer, c’est de rester en bonne santé (NDLR : Quintana avait été malade plusieurs jours lors du Giro). J’ai hâte de partir samedi. »

Avec trois arrivées au sommet seulement mais avec un nombre de kilomètres contre-la-montre inférieur aux années précédentes, le parcours du Tour favorise plutôt les attaquants. Une configuration qui ne déplait pas à Quintana.

« Je vais perdre du temps sur les contre-la-montre mais j’espère que je pourrai limiter les dégâts. Cela me posera en tout cas moins de problèmes que sur le Giro où il y avait beaucoup de kilomètres contre-la-montre au programme. Ce sera un Tour pour les courageux, pour les attaquants. Ce sera très tactique. Il y aura probablement des attaques en descente et je serai de la partie aussi. »

Devancé à trois reprises par Chris Froome lors de ses trois précédentes participations, le Colombien n’a aucun doute au moment de citer le grand favori. « C’est l’homme à battre. Je suis sûr qu’il sera très fort mais il faudra aussi prendre en considération d’autres coureurs comme Aru, Porte, Bardet et Contador. Le Tour réserve toujours des surprises. Une bonne condition ne suffit pas. Il faut aussi avoir la chance de son côté. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Tour de France, les résultats et classements Découvrez l'étape du jour et tous les détails du parcours

Résultats et classements

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb