Accueil Monde Proche-Orient

Afghanistan: les talibans tuent 13 miliciens progouvernementaux

Temps de lecture: 2 min

Les talibans ont tué treize miliciens progouvernementaux au cours d’une embuscade dans le nord de l’Afghanistan, ont annoncé dimanche des responsables locaux.

«Treize miliciens ont été abattus par les talibans au moment où ils s’apprêtaient à déclencher une opération contre des insurgés dans le district de Chimtal», samedi après-midi, à une quarantaine de kilomètres de la capitale provinciale, Mazar-i-Sharif, a déclaré à l’AFP Munir Farhad, porte-parole du gouverneur de la province de Balkh.

«Il étaient treize en tout, des jeunes et il n’y a aucun survivant. Nous menons l’enquête», a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police pour le nord de l’Afghanistan, Sarwar Hussaini, a confirmé l’embuscade et qu’il s’agissait bien de «miliciens locaux, pas de policiers», a-t-il insisté.

Ces miliciens locaux ont été formés sous l’autorité du ministère de l’Intérieur pour protéger la région des attaques des insurgés et se joignent souvent aux opérations des forces régulières.

Les talibans ont revendiqué l’opération par la voix de leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, qui a fait état de douze tués dont plusieurs commandants de la milice.

Depuis le début de leur offensive de printemps fin avril, les talibans multiplient les attaques contre les forces de sécurité afghanes.

Ils ont ainsi revendiqué la pire attaque, celle du 21 avril contre la grande base militaire du nord et le 29e Corps d’armée, basé à une dizaine de kilomètres de Mazar : l’assaut conduit plusieurs heures durant, un vendredi à l’heure de la prière, avait pris pour cible des jeunes recrues désarmées et avait fait officiellement 144 tués et des dizaines de blessés.

Courant mai, ils avaient également revendiqué l’attaque à la voiture suicide contre une milice financée par la CIA dans l’est, à Khost, ayant fait treize morts.

Une attaque au camion piégé le 31 mai dans le quartier diplomatique à Kaboul qui a fait plus de 150 morts et 400 blessés n’avait en revanche pas été revendiquée.

Face à ce regain de violence, l’Otan et les Etats-Unis — qui comptent déjà 13.000 hommes dont 8.400 Américains déployés en Afghanistan — doivent annoncer incessamment le renfort de plusieurs milliers de soldats, en soutien aux forces afghanes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une