Accueil Monde France

«Oui, le parti socialiste français peut survivre»

En France comme en Belgique, le Parti socialiste est malmené. Est-il pourtant destiné à mourir  ? «  Non  », pour Laurent Bouvet, politologue et essayiste français.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 6 min

Le PS à l’agonie  ? A première vue, oui. Le score sans appel - une raclée quasi historique - des socialistes à la présidentielle et aux législatives n’augure rien de bon. Pourtant, pour le politologue français Laurent Bouvet, «  ce qui peut survivre, c’est l’idée qu’on peut agir, volontairement, grâce à la mobilisation d’un nombre suffisant de citoyens, par les urnes ou par d’autres biais, pour défendre des droits par exemple ou en revendiquer de nouveaux. » Entretien.

Le PS n’est décidément plus fréquentable, en France comme en Belgique. Pensez-vous sincèrement qu’il pourra se reconstruire ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Michèle Plahiers, lundi 3 juillet 2017, 11:43

    Ce n'est pas le socialisme qui disparaît mais la notion même de parti qui a remplacé celui de caste. Et c'est mieux ainsi.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs