Accueil Monde Proche-Orient

L’EI lance ses kamikazes pour freiner les forces irakiennes à Mossoul

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les forces irakiennes peinent à avancer dans la vieille ville de Mossoul face à la multiplication des attentats suicide menés par les djihadistes qui luttent pour leur survie dans leur dernier grand bastion urbain en Irak. Il s’agit de l’ultime phase de la bataille de Mossoul lancée il y a plus de huit mois par l’armée pour chasser le groupe Etat islamique (EI) de la deuxième ville du pays. L’EI n’y contrôle plus qu’un petit secteur de la vieille ville dans l’ouest de la cité septentrionale.

« Dans certains quartiers, l’ennemi a recours depuis trois jours à des kamikazes, notamment des femmes », a déclaré le lieutenant Sami al-Aridhi, un commandant des forces du contre-terrorisme (CTS). « Avant cela, l’EI utilisait davantage de snipers et de bombes ». Il reste quelques centaines de djihadistes dans leur dernier carré de Mossoul, dont une majorité d’étrangers, a-t-il précisé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs