Accueil Monde Union européenne

En Allemagne, Merkel promet le plein-emploi pour obtenir son quatrième mandat

La chancelière part en campagne avec un programme visant à rassurer ses compatriotes contre toute aventure politique. Objectifs : baisse d’impôts et plein-emploi en 2022.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Berlin

Pourquoi changer une chancelière qui gagne ? C’est en substance le message qu’Angela Merkel a transmis ce lundi aux électeurs pour le lancement de sa campagne électorale.

L’Allemagne ne s’est jamais aussi bien portée. Le taux de chômage est au plus bas depuis la réunification de 1990 (5,6 %). « On se serait moqué de nous en 2005 (l’arrivée de Merkel au pouvoir, NDLR) si nous avions dit que le chômage allait être divisé par deux en 2017. Et bien nous allons encore le diviser par deux d’ici 2022 – à moins de 3 % - pour atteindre le plein-emploi », a promis la chancelière lors de la conférence de presse commune avec Horst Seehofer, le président de l’aile bavaroise et ultra-conservatrice du parti chrétien démocrate (CSU). L'Allemagne n'a pas connu de plein-emploi depuis le premier choc pétrolier de 1973.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stampe Jérôme, mardi 4 juillet 2017, 10:23

    Elle va diminuer davantage les salaires de misère que touchent les travailleurs allemands peu qualifiés?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs