L’ouverture des portières est la première cause des accidents de vélo

L’ouverture des portières est la première cause des accidents de vélo

Le nombre d’accidents de vélos est en forte augmentation, selon une étude de l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). En 2016, l’IBSR a recensé 9.381 accidents dans la Région Bruxelles-Capitale, en hausse de 19 % par rapport à l’année précédente.

« L’augmentation du nombre d’accidents s’explique surtout par le nombre croissant de cyclistes dans le paysage routier », indique l’IBSR, qui se veut néanmoins rassurant : « En comparaison avec les autres modes de transport, la gravité des accidents impliquant des cyclistes est relativement limitée ».

Les accidents impliquant une ouverture de portière et les ceux où le cycliste chute seul sont les deux types d’accident les plus fréquents, note l’IBSR, qui a analysé des procès-verbaux.

Les lieux les plus dangereux

Les quatre axes routiers les plus accidentogènes pour les cyclistes bruxellois sont le Boulevard Anspach (avant l’installation du piétonnier), la Rue Antoine Dansaert, l’Avenue de l’Université et la Rue Lesbroussart.

« Une majeure partie des accidents de vélo peut être évitée en aménageant une infrastructure bien adaptée et lisible permettant de gommer les points névralgiques. Il importe également de réduire la vitesse du trafic motorisé », recommande l’IBSR.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous