Accueil Culture Musiques

Le glassharmonica, de Mozart à Gorillaz

Un instrument rare à découvrir ce mercredi aux Midis-Minimes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Le jeu amuse petits et grands : en fin de repas de famille, qui n’a jamais essayé de tirer un son cristallin des verres de sa grand-mère, après s’être mouillé le bout des doigts ? Plus qu’un jeu, ce principe a inspiré la création d’un vrai instrument esquissé en 1743 par l’Irlandais Richard Puckeridge, puis perfectionné en 1761 par Benjamin Franklin. Son nom : le glassharmonica. Mozart y dédia d’ailleurs sa dernière œuvre de musique de chambre en 1791.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs