Le gouvernement revoit son plan de circulation pour Reyers

Une fois Reyers réaménagé, Parkway devra prendre forme. Un déclassement de la E40 est prévu. © A.D.
Une fois Reyers réaménagé, Parkway devra prendre forme. Un déclassement de la E40 est prévu. © A.D. - A.D.

Le lobbying des riverains, des communes de Woluwe-Saint-Lambert et de Schaerbeek ont fini par porter leurs fruits. Et la pression mise sur le gouvernement bruxellois a également servi le ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A). Finalement, lors du conseil des ministres de jeudi dernier, Pascal Smet a réussi à faire modifier les plans pour les travaux de Reyers. Les quatre trémies y compris celle allant de la E40 à Montgomery passeront à une bande de circulation.

« Il s’agissait de notre première idée, explique-t-on au cabinet de Pascal Smet. Mais nous avons dû étudier toutes les alternatives proposées par Bruxelles Mobilité. »

Quand les comptages pour l’étude d’incidences en vue du dépôt de la demande de permis d’urbanisme ont été effectués, le viaduc Reyers était encore en activité et tout le monde était persuadé que sa suppression allait engendrer des embarras de circulation jusqu’à Louvain. Finalement, durant les travaux, il a fallu mettre les quatre trémies sur une bande de circulation et ce ne fut pas le chaos tant craint.

Du coup, lors de l’enquête publique puis de la commission de concertation, ni les communes ni les riverains n’ont compris l’entêtement à remettre la trémie vers Montgomery sur deux bandes de circulation. Cette situation aurait empêché le réaménagement plus urbain du square Vergote et la création d’un espace confortable pour la circulation des cyclistes et des piétons. Ici, cela laisse un dégagement latéral plus important.

La commission de concertation avait d’ailleurs rendu un avis favorable mais comportant ces conditions. Schaerbeek et Woluwe-Saint-Lambert avaient même rendu un avis défavorable car elles estimaient que ce n’était pas un bon choix pour l’avenir du quartier. Elles souhaitent aussi que, dans la mesure du possible, les travaux pour Parkway, à savoir l’entrée de la E40, soient réalisés en même temps. Pour cela, Schaerbeek a toujours demandé au gouvernement de déclasser l’autoroute pour que la vitesse soit limitée à 70km/h. Enfin, une attention devrait être portée aux plantations pour qu’elles soient possibles dans le cadre du réaménagement de surface en boulevard urbain. Aujourd’hui, les communes sont donc ravies de la décision.

A présent, il faut obtenir la signature du gouvernement et des communes pour que le permis soit réellement délivré ce qui permettra de désigner l’entrepreneur. « Nous espérons toujours débuter avant la rentrée, confirme le cabinet Smet. Ensuite, nous allons entrer une demande de certificat d’urbanisme pour mener l’étude d’incidences pour le réaménagement en surface. Un comité d’accompagnement sera mis sur pied avec la participation des communes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sur la chaussée de Haecht, épicentre de la communauté belgo-turque de Bruxelles, on affiche aux les couleurs du drapeau.

    Saint-Josse: en «petite Anatolie», la déloyauté à Ankara reste un risque à prendre

  2. Le port du masque est désormais obligatoire pour chaque activité extérieure - ici, un vendeur de poissons et de tortues à Wuhan.

    Coronavirus: «On doit être vigilants, mais pas inquiets»

  3. «
Entre les peshmergas (photo) et l’armée irakienne, l’Etat islamique. Qui est en train de se réorganiser.
»

    Tels des ours sauvages dans les tanières de l’Etat islamique en Irak

La chronique
  • Pourquoi {une tête}, mais {un tête-à-tête}?

    Il est des questions de langue que des francophones natifs ne se posent guère, mais sur lesquelles des apprenants buttent. Dont celle-ci qui, je l’avoue, ne m’était jamais venue à l’esprit : pourquoi le composé tête-à-tête est-il un nom masculin, alors que tête est du genre féminin ? La pertinence de ce rapprochement saute aux yeux, mais est-ce une bonne manière d’aborder le problème ? Comment se détermine le genre des composés ? Vaste question, à traiter sans trop de prise de tête.

    Un bracelet-montre, mais une montre-bracelet

    Comme le précise Le bon usage (2026, § 178), une distinction est à faire entre deux types de composés. Il y a ceux dont le noyau est interne au composé lui-même : oiseau-mouche, un oiseau (noyau) qui, par sa taille, évoque une mouche ; voiture-bélier, une voiture (noyau) utilisée comme bélier ; wagon-restaurant, un wagon (noyau) aménagé pour servir de restaurant. La relation entre les...

    Lire la suite

  • Fume, c’est du belge…

    Avec sa profession de foi unitariste, Georges-Louis Bouchez vient de rendre un double service au Roi : le tout nouveau président du MR sert en effet d’un côté le core business royal en prônant un retour inespéré à la bonne vieille Belgique unitaire et, de l’autre, il donne au souverain une bonne raison de remercier deux informateurs qui pourraient revenir bredouilles au Palais. L’informateur royal vient en effet de s’égarer dans les pages du magazine Wilfried car un informateur, ça ne cause pas, ça négocie. Le jeune homme l’a...

    Lire la suite