La Ville intéressée par le Petit-Château

Le Petit-Château est devenu un centre d’accueil en 1986. © Belga.
Le Petit-Château est devenu un centre d’accueil en 1986. © Belga. - belga.

Le Petit Château ne sera bientôt plus le plus ancien centre d’hébergement pour demandeurs d’asile du pays. Le secrétaire d’Etat à l’Asile Theo Francken (N-VA) a obtenu l’aval du conseil des ministres pour la création d’un centre d’accueil unique pour tout le Royaume à Neder-Over-Heembeek, a annoncé La Dernière Heure. En conséquence, le Petit-Château sera vendu, précisent nos confrères. Le nouveau centre aura une capacité de 750 places « dans un premier temps » et pourra accueillir des logements en containers sur des terrains voisins en cas de nécessité.

Construit en 1852 avec pour vocation d’être une caserne militaire, le Petit-Château conserva cette fonction jusqu’en 1986 et fut fréquenté par des générations de jeunes gens appelés à effectuer leur service militaire. Il fut ensuite transféré à Fedasil pour servir de centre d’accueil pour candidats réfugiés. Sa capacité est de 844 places, y compris 40 mineurs non accompagnés.

Par la voix de son échevin du Logement Mohamed Ouriaghli (PS), la Ville de Bruxelles a déjà signifié son intérêt pour le bâtiment, situé en bordure du canal, dans une zone en plein redéploiement urbanistique. Mais aucune information n’était encore disponible sur un projet éventuel de réaffectation. « On en discutera sans doute ce jeudi en collège », indique-t-on au cabinet de l’échevin.

Du côté de Neder-Over-Heembeek, qui accueillera donc bientôt le nouveau centre, l’information n’a pas réellement suscité l’enthousiasme. Le conseiller communal Christian Ceux (CDH) s’est ainsi ému du risque que la création de ce centre ferait peser sur le quartier : « Développer un quartier pour en tuer un autre n’est pas une solution, a-t-il commenté dans une discussion sur Facebook. Un centre pour tous les demandeurs d’asile de toute la Belgique à NOH (750 + containers si pas assez de place) sans transport en commun de qualité et loin de tout, avec des allers-retours tous les jours vers le passage 44, c’est un bon coup de la N-VA », a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous