Accueil Économie Mobilité

Un coup dur de plus pour Uber, mais pas son enterrement

Le service UberPop, déjà suspendu dans la plupart des villes européennes, risque d’être définitivement enterré par la Cour de Justice européenne. Mais la plate-forme Uber et ses autres services de transports de personnes ne sont pas concernés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Uber a encaissé mardi un énième revers juridique. L’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a en effet rendu un avis – propos généralement suivi par la Cour – à son désavantage. Une mauvaise nouvelle pour l’entreprise californienne, qui s’expose probablement à des amendes costaudes et à des condamnations de ses cadres, mais qui n’augure pas la fin de sa courte existence : Uber a partout en Europe déjà bien entamé sa mutation. Explications.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs