Accueil Belgique

En Wallonie et à Bruxelles, le double nom a la cote

Depuis juin 2014, les parents peuvent choisir de donner un double nom de famille à leur enfant, dans l’ordre qu’ils souhaitent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

A Bruxelles et en Wallonie, respectivement 6,8% et 6,4% des enfants nés, entre juin 2014 et mai 2015, portaient un double nom, lit-on dans les journaux de Sudpresse.

De juin 2014 à mai 2015, 2.244 nouveaux-nés wallons sur 34.893 avaient un double nom (6,4%). Dans 2.014 des cas, l’enfant porte le nom de son père, suivi par celui de la mère. A Bruxelles, 849 enfants sur 12.358 nés durant cette période portent un double nom (6,8%).

En Flandre par contre, la nouvelle possibilité légale a plus de mal à démarrer. Le nombre de cas représente en effet la moitié de ce qu’on constate ailleurs: 3,3 % du total, soit 1.981 bambins sur les 58.930 qui sont nés entre juin 2014 et mai 2015

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs