Accueil La Une Opinions

«Une heure de travail suffit parfois pour être catalogué à l’emploi…»

Descendre le taux de chômage frictionnel à 3 % ne peut se faire qu’en augmentant le nombre de personnes travaillant mois d’heures qu’elles ne le souhaiteraient.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Philippe Defeyt est économiste à l’Institut pour un développement durable (IDD) après l’avoir été au sein de l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires). Ancien élu Ecolo, il a présidé le CPAS de Namur jusqu’à il y a quelques mois.

Dans quelle mesure atteindre le plein emploi vous semble-t-il un objectif réaliste ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs