Accueil Économie Mobilité

La voiture électrique, celle que vous posséderez demain

Volvo et Tesla s’apprêtent à booster la part de marché mondial de la voiture électrique. Exigences environnementales en hausse et coût des batteries à la baisse, deux catalyseurs à la mutation des constructeurs automobiles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Cette semaine, deux annonces amorcent un vrai tournant sur le marché de l’automobile mondial. Et donc dans votre vie quotidienne, avec à la clé, des routes plus silencieuses et des villes moins toxiques ? Oui, la voiture électrique se dessine chaque jour un peu plus comme celle que vous posséderez demain.

Volvo, constructeur emblématique, a, en effet, décidé d’abandonner le véhicule thermique (du moins, de ne plus développer de nouveaux modèles) à partir de 2019. Avec pour ambition la vente d’un million de voitures 100 % électriques pour 2025. Tesla, spécialisée sur ce segment, lancera, de son côté, la production de son premier véhicule « grand public » (à 35.000 dollars de prix de base, tout de même). Plus de 400.000 « Model 3 » ont déjà été commandés. De quoi faire grimper des parts de marché, certes à la croissance exponentielle, mais encore très marginales (0,2 % du parc automobile mondial).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Badenberg Laurent, mercredi 23 août 2017, 19:38

    Et on a condamné le gaz naturel, meileure réponse écologique !!

  • Posté par Christian Buyse, jeudi 17 août 2017, 15:33

    La voiture électrique est la pire des arnaques car on fait comme si l'électricité tombait compme la pluie du ciel. En hiver, on parle de pénurie et de back-out localisé pour empêcher les pannes générales. Et on veut encore faire des voitures qui consomment ce que nous n'avons pas !!!!!

  • Posté par Remi Baeyens, jeudi 6 juillet 2017, 13:40

    Je voudrais ajouter une remarque fondamentale: il y a un principe universel de la thermodynamique. Le 2é et 3é principe de la thermodynamique (l'entropie)qui n'est encore jamais mise en défaut, notion universelle, dit que si vous augmentez 'l'ordre' localement, il est créé plus de désordre ailleurs, globalement l'entropie (quantité qui définit le désordre) augmente.

  • Posté par Remi Baeyens, jeudi 6 juillet 2017, 12:16

    Je trouve que l'article sur le même sujet nettement plus équilibré et documenté que le vôtre en citant un professeur de l'UCL

  • Posté par Remi Baeyens, jeudi 6 juillet 2017, 11:47

    Le dessin de Kroll illustre bien et met le doigt sur le problème. Ce que vous évoquez dans cet article et votre édito ignore un gros problème. D'où vient l'électricité? Les experts estiment tous que sans le nucléaire, il n'est pas possible d'alimenter tout cela. Il faut une politique énergétique à long terme, en Belgique il n'y a pas plan d'équipement électrique. On en arrivera à une situation inextricable dans quelques années. Comme d'habitude, on met la charrue avant les boeufs.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs