Accueil Belgique Politique

PS et CDH au bord de la crise de nerfs en Wallonie

Depuis le 19 juin, les partenaires de gouvernement avaient préservé une forme de sérénité. Mais le gouvernement de jeudi a tourné à l’aigre avec la détermination du CDH à bloquer des points stratégiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Depuis le 19 juin et l’initiative spectaculaire de Benoît Lutgen, la crise politique entre PS et CDH avait eu peu d’impact perceptible sur la vie politique wallonne. Depuis le gouvernement (vite expédié, trente minutes) de ce jeudi, on est clairement passé dans une autre dimension : surveillé de près par le MR, son potentiel futur partenaire de gouvernement, le CDH a bloqué de nombreux dossiers figurant à l’ordre du jour.

La télé-redevance

Même s’il n’est pas le seul, celui qui organisait la mort de la télé-redevance est le plus emblématique aux yeux de l’opinion wallonne qui en a assez de payer cette taxe d’un autre âge (100 euros par an et par ménage) que les Flamands et les Bruxellois ont rayé de leur paysage fiscal depuis de nombreuses années. Un accord formel et définitif avait été conclu le 8 juin dernier entre les présidents de partis Lutgen et Di Rupo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Dardenne Ghislain, vendredi 7 juillet 2017, 10:48

    Ne serait-ce pas à nous, citoyens, d'être au bord de la crise de nerfs ??

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 7 juillet 2017, 10:02

    Dites monsieur LACROIX, n'oubliez surtout pas que tout ce qui arrive vient de vos amis socialistes embourbés dans les affaires

  • Posté par Lacroix André, jeudi 6 juillet 2017, 21:15

    Quels jeux politiques minables . Et ces gens là voudraient que les citoyens aient encore de la considération pour leur "travail" ! Mais où vivent-ils ? N'ont-ils donc rien compris ? Pendant combien de temps encore ,la préoccupation leur petite personne va-t-elle primer sur l'intérêt général ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs