211 «combattants terroristes étrangers» sont frappés par un gel des avoirs

Le conseil des ministres a décidé d’ajouter 158 «  combattants terroristes étrangers » ou «  foreign terrorist fighters » séjournant en Syrie ou en Irak à la liste de personnes touchées par un gel des avoirs et des moyens financiers. La liste, déjà adaptée à six reprises, est maintenant ramenée à 211. Cette décision survient dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme, ont annoncé vendredi les ministres de la Justice et des Finances, Koen Geens et Johan Van Overtveldt.

«  En privant les combattants en Syrie des flux d’argent, ils ne peuvent plus utiliser leurs moyens pour perpétrer des actes terroristes en Syrie ou en Europe. Ceci permet également de compliquer un éventuel retour clandestin », a pour sa part commenté Koen Geens. «  Il va de soi que la lutte contre le terrorisme est une lutte qu’il faut également mener sur le plan financier. Il est important que nous puissions cartographier et tarir le mieux possible les moyens financiers et les flux d’argent des combattants en Syrie », a quant à lui affirmé le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous