Accueil Société

Adieu, bon vieux kilo matériel, la physique quantique prend le relais

La mesure de la constante de Planck au 13 milliardième près permet de redéfinir le kilogramme. A partir de 2018, le kilo ne sera plus défini à partir d’un objet physique, mais reposera sur une constante fondamentale liée à la physique quantique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La masse d’un kilo ? C’est 1.000 grammes ! La réponse est lancée avec beaucoup d’aplomb. Mais il est des certitudes qui s’écroulent. C’est le cas de celle entourant cette quantité abstraite permettant de mesurer la masse d’un objet.

Depuis 1889, le kilogramme est défini par un étalon matériel. Il s’agit d’un cylindre composé à 90 % de platine et à 10 % d’iridium et conservé sous une triple cloche de verre du BIPM (Bureau international des poids et mesures), près de Paris. Une fois tous les trente ans environ, ce Graal de la métrologie, dénommé Grand K, est extrait de son coffre-fort à trois clefs – confiées à trois personnes différentes. C’est l’occasion de le comparer à six témoins, copies officielles conservées avec la même minutie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Poels Jean-pierre, samedi 8 juillet 2017, 15:41

    Je suis loin de tout comprendre, mais je reste émerveillé par le génie humain lorsqu'il ne consacre pas son énergie à la guerre !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs