Nouveaux affrontements en marge du G20 à Hambourg (photos)

Un policier pris à partie vendredi à Hambourg par plusieurs personnes au cours d’un vol commis en marge d’une manifestation contre le G20 a effectué «un tir de sommation» pour se dégager et se mettre en sécurité, a annoncé la police.

«Un policier a été attaqué par des personnes violentes (...) et a procédé à un tir de sommation», a écrit dans un premier temps sur son compte Twitter la police de Hambourg.

Celle-ci a ajouté que la scène avait eu lieu dans le Schanzenviertel, un quartier au coeur des manifestations contre la réunion des principaux pays industrialisés et émergents qui secouent depuis jeudi la ville hanséatique et donc en proie à un certain chaos.

La police a précisé dans un deuxième temps sur Twitter que le tir avait eu lieu pendant que «les forces de l’ordre constataient un vol sur la voie publique. (Elles) sont intervenues et ont été attaquées par les auteurs» du larcin.

L’agent auteur du tir de sommation a «pu finalement prendre la fuite dans un magasin et se mettre ainsi en sécurité», a poursuivi la même source.

Dans le même quartier de Schanzenviertel, «plusieurs personnes masquées et armées de barres de fer» se sont par ailleurs rassemblées devant le Rote Flora, un ancien théâtre occupé par des squatters en 1989 au cours de batailles de rue et haut-lieu de la contestation anti-G20, raconte également la police de Hambourg sur Twitter.

Devant le bâtiment, près duquel des centaines de policiers anti-émeutes se sont positionnés, des manifestants jetaient des pétards et des poubelles ont été incendiées, saturant l’air d’une odeur âcre, selon des journalistes de l’AFP sur place.

©Reuters
©Reuters

©EPA
©EPA

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous