Le parquet veut traduire en justice 17 manifestants et leaders de la FGTB

©Photonews
©Photonews

Le parquet veut traduire en justice 17 manifestants et leaders de la FGTB, dont le secrétaire général de la FGTB, Thierry Bodson, pour les blocages et leurs conséquences lors de l’action de grève menée le 19 octobre 2015, rapportent samedi La Libre Belgique et La Dernière Heure.

L’hôpital de Hermalle-sous-Argenteau avait déposé plainte pour homicide involontaire d’une touriste danoise qui n’avait pas survécu à une opération tardive suite aux blocages. La Région wallonne avait déposé plainte contre X pour les dégradations à l’autoroute et l’entrave méchante à la circulation.

Renvoi en correctionnelle

Il y a quelques semaines, la juge d’instruction Viviane Joliet a clôturé son dossier et l’a transmis au parquet, sans inculpation. Mais l’enquête a permis d’identifier formellement une quinzaine de personnes que le parquet souhaite poursuivre devant le tribunal correctionnel de Liège.

Les responsables syndicaux de la FGTB censés encadrer la manifestation sont aussi inquiétés. Le parquet demande le renvoi en correctionnelle d’Antoine Fanara, secrétaire régional de la FGTB-Métal formellement identifié comme étant présent sur le pont. Le secrétaire général de la FGTB, Thierry Bodson, aussi sur place fait aussi partie des personnes visées par le réquisitoire du parquet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous