Accueil Monde Proche-Orient

Mossoul, la ville de tous les symboles

Les forces irakiennes, soutenues par la coalition internationale dirigée par les USA, viennent de reprendre la ville de Mossoul. Elle vivait sous la férule de Daesh depuis trois ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’était il y a trois ans : le 5 juillet 2014, le chef de l’Etat islamique en Irak et au Levant (Daesh), Abou Bakr Al-Bagdadi, apparaissait dans une vidéo filmée à Mossoul fraîchement conquise. Vêtu de noir, il vantait du haut de la chaire de la mosquée Al-Nouri, célèbre pour son minaret penché, les vertus du djihad et du califat proclamé quelques jours auparavant sur de larges pans d’Irak et de Syrie.

Ce dimanche 9 juillet, c’est le Premier ministre irakien Haider al-Abadi qui est arrivé dans Mossoul pour la déclarer libérée, «  une victoire majeure  » pour laquelle il a félicité «  les combattants héroïques et le peuple irakien  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs