Accueil Culture Cinéma

«Le cinéma est aussi là pour tirer la sonnette d’alarme»

La réalisatrice franco-roumaine Ana Dumitrescu ancre son deuxième long-métrage dans l’après-Charlie Hebdo. Entretien

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Comment réagir, réfléchir après les attentats de janvier dernier ? Quelles leçons en tirer ? Comment mieux vivre ensemble ? Ana Dumitrescu, grand reporter depuis 2008 (agence Gamma-Rapho, National Geographic) et aujourd’hui avant tout réalisatrice, a décidé de se pencher sur cette problématique complexe. A l’origine de son film, Même pas peur !, un « écœurement » après les événements de janvier dernier. « Comme tout le monde, j’ai vécu ce traumatisme, explique la réalisatrice. Mais la réponse qui a été donnée d’un point de vue politique m’a mise très mal à l’aise car les valeurs d’égalité et de fraternité n’étaient pas présentes dans les discours prononcés. Il y a eu une reprise politique de ces événements très violents, tous partis confondus. On a demandé aux musulmans de se désolidariser, ce que je trouve extrêmement violent. On a annoncé des lois sécuritaires avant même les événements de l’épicerie casher.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs