Accueil Société

La Ville de Namur accepte d’assouplir son règlement anti-mendicité

L’arrêté communal anti-mendicité s’étend du 1er juillet au 30 septembre, dans les axes principaux de la ville. Le bourgmestre de Namur a accepté de revoir ce règlement.

Temps de lecture: 1 min

L’interdiction de mendier sera finalement tolérée à Namur du 22 juillet au 22 août. Maxime Prévot, bourgmestre empêché de la Ville de Namur, aux côtés de l’échevine de la cohésion sociale, Stéphanie Scailquin, a accepté son assouplissement, lors d’une réunion avec les protestataires de l’arrêté communal. En cause, la fermeture de l’abri de nuit pendant cette période. Les deux situations risquent d’accentuer la précarité des sans-abri et mendiants namurois.

Douches et lavoirs couverts par la ville

Autre problème épineux : les douches ou lavoirs mis en place par les travailleurs sociaux sont parfois payants. Là encore, l’interdiction de la mendicité ne permettrait plus au public précarisé de se payer ces services. Maxime Prévot a assuré que la ville s’engageait à couvrir les frais de ces services durant la durée de l’interdiction de mendier. Pour Ludwig Simon, porte-parole des mendiants, «  c’est une avancée mais ce que je souhaite c’est l’abrogation pure et simple de l’interdiction ». À défaut, il continuera à manifester, avertit-il.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Werpin Jean Luc, lundi 10 juillet 2017, 18:04

    Le retour de la charité chrétienne éclairant l'égoïsme libéral? Décidément Maxime fait des miracles

  • Posté par Giot Francis, lundi 10 juillet 2017, 15:16

    Dans la même logique, pour réparer sa connerie, Lutgen pourrait peut-être rebrancher la prise...

  • Posté par Weytsman Armand, lundi 10 juillet 2017, 14:22

    Mr Prévot, un élu du Centre Démocrate Humaniste !!! Quelle Belle Définition !!!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko