Accueil Monde Europe

Ministres turcs en Europe: un accueil à géométrie variable

L’Autriche interdit la visite la visite d’un ministre turc, qui entendait célébrer le premier anniversaire du coup d’État manqué en Turquie. Vienne appelle à la solidarité des autres Etats membres de l’UE. Sans résultat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le jour où l’on apprenait la visite, ce mercredi à Bruxelles, du vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, pour un rassemblement marquant le premier anniversaire du coup d’État manqué en Turquie, l’Autriche annonçait de son côté sa décision d’interdire la visite du ministre turc de l’Economie, Nihat Zeybekci, qui doit participer à un rassemblement similaire sur son territoire. Elle emboîtait ainsi le pas aux Pays-Bas, qui ont annoncé la même chose la semaine dernière.

En Belgique, une telle interdiction ne semble pour l’instant pas être à l’ordre du jour (lire ci-dessous). Cela ne plaira certainement pas à Vienne, qui attend de ses partenaires européens un minimum de mimétisme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs